À toutes les fashonistas, les shopaholics, ce site est spécialement conçu pour NOUS! Enjoy ; )

lundi 28 juillet 2008

Un film si MODE!!!

FASHION AND THE CITY... l'un ne va pas sans l'autre
On l'espérait cette suite… tout en sachant que ce sera quitte ou double : Carry Bradshaw condensée en 90 minutes, cela peut être du très bon ou tomber un peu à plat. Enfin nous on fait confiance aux scénaristes de la série pour nous concocter un opus final digne de ce nom, avec ce qu'il faut de happy end, de tourments existentiels, d'orgies de shopping et de Cosmopolitans.

Quelques bruits avaient couru, supposant l'abandon de Kim Cattrall alias Samantha Jones, mais il n'en est rien : le quatuor est bel et bien réuni pour le meilleur et pour notre pur plaisir. La trame de cet ultime épisode, car il s'agit bien d'un dernier épisode, raconte la vie des quatre jeunes femmes quatre ans après là où on les avait laissés.

Le film sortira en mai 2008, ce qui est très rapide… Il ne faut pas oublier que l'un des nerfs de la guerre de cette série n'est autre que la mode, les it chaussures, les associations stylées, les accessoires pointus, bref des choses qui se démodent très vite… alors pas question de sortir le film deux ans après le tournage.

Sex and the city

De plus, cet opus va nous permettre de renouer avec les mythes qui ont bercé nos rêves de fashionistas : on va pouvoir oublier que Sarah Jessica Parker - lorsqu'elle n'est pas Carrie Bradshaw - a la fâcheuse habitude de s'habiller en jogging et de laisser ses Manolo au placard, et que lorsque notre icône de mode s'attaque au stylisme cela donne Bitten, un épisode moddesque very cheap que l'on préférait zapper. On va pouvoir un instant effacer de notre esprit que la Patricia Fields qui est à l'origine des tenues les plus désirables de Carrie est aussi la créatrice d'une collection punkette ultra too much sur Asos…

Le temps d'un film, parce que l'on en a envie et parce que c'est fait pour ça, on va donc se prendre à rêver à l'existence de Carrie, à oublier qu'elle est le fruit d'une manipulation télévisuelle entre SJP et Field, et on va continuer à la vénérer parce que nous ça nous plaît de croire qu'une femme comme ça puisse exister…

1 commentaire:

Fana a dit…

Cet article est trop drôle. J'ai adoré le film et le FASHION est trop HOT!