À toutes les fashonistas, les shopaholics, ce site est spécialement conçu pour NOUS! Enjoy ; )

jeudi 9 octobre 2008

ÉTHIQUE URBAINE / On est trendy ou on ne l’est pas

Voici un article que je trouve assez drôle. C'est signé par Martine Desjardins, Vice-Présidente et Éditrice du magazine Nightlife Montreal. Chaque mois, elle signe la chronique Éthique Urbaine, des texte hyper girlie avec du punch que j'adore! Il faut lire sa chronique de septembre sur son voyage à Cabo... délicieux

Pour l'instant, je vous invite à consulter son texte d'octobre sur les tendances automnales...

ÉTHIQUE URBAINE / On est trendy ou on ne l’est pas
par Martine Desjardins

Le voici, le voilà, aussi attendu que spontané, «the» guide de la trendiness automne 2008, selon nulle autre que la soussignée. Certains détracteurs de mauvaise foi se risqueront à affirmer qu'il est facile de prévoir ce qui sera in, lorsque tous les cahiers mode l'ont fait au mois d'août. Et à ces méchantes langues, je répondrai ceci: Pensez-vous vraiment qu'il y a quelqu'un quelque part, en pleines vacances de la construction, à qui ça tente d'entendre parler de fourrures et de bottes? On n'est pas à L.A. icitte (où, quand il fait chaud, il fait 30o, et quand il fait frette, il fait 22 degrés)!

Non, monsieur. Figurez-vous qu'on n'a pas plus le goût de lire, de voir ou de s'imaginer des bottes au mois d'août, que de se taper à la rentrée une recette de tarte à la citrouille avec motif de chat épeurant, comme me le propose le Canadian Living que j'ai entrevu près de la caisse à mon épicerie. En passant, y'as-tu vraiment quelqu'un sur terre qui fait ça des tartes thématiques, j'en ai jamais vu une in real life! Nous autres au NIGHTLIFE, on choisit de vous guider quand ça compte, c'est-à-dire à l'instant même où vous allez défiler sur Saint-Denis, les sandales pas mal maganées, pour choisir vos bottes de la saison. Pas pire, hein?

En parlant de bottes, évidemment que rendu au mois de décembre, elles seront essentielles, mais je vous dirais que cette année, il n'y a rien qui vole la vedette comme par les collections passées. Sauf peut-être les grosses bottes de pluie qui sont, il est vrai, assez tendance. D'où mon intérêt renouvelé pour le véritable soulier qu'on ne porte pratiquement jamais au Québec: on passe ici du flip-flop à la botte presque directement, et c'est rare qu'on porte le soulier, à moins de travailler comme secrétaire dans un bureau de comptables où le règlement interdit de traîner son calcium sur le tapis vert forêt. Donc, en matière de pieds, du moins jusqu'à la mi-novembre, on investit dans une jolie paire de chaussures, à bouts ouverts ou non (les collants dans les bouts ouverts, c'est parfait). Idéalement, une paire à talons plats (les Repetto lacées sont magnifiques), et une autre skyscraper. Dans le archi-haut, rien n'allie l'art et le confort mieux que les Louboutin, mais sinon, pour les gens ordinaires comme vous et pas moi, un escarpin coloré, de bonne qualité, fait la job. Ça donne beaucoup de gueule à n'importe quel outfit, incluant le jeans. Attention toutefois: ne jamais mettre un bas épais dans un escarpin simplement parce que notre mère nous a prévenu que des pieds froids peuvent causer des hémorroïdes. Ça a l'air tout pogné, et c'est très laid.

Le jeans de la saison? Eh bien, en cette matière, je vous l'assure, c'est le free for all. Everything goes, comme on dit, la seule nouveauté résidant dans le retour marqué du baggy. Skinny, flare, droit, taille haute ou basse, la plupart des brands en ont pour tous les goûts et tous les types de «body» et je vais volontairement, parce que c'est plate en crisse, vous épargner la leçon «boyish=skinny» vous référant plutôt aux magazines de madames pour ce cours d'anatomie. Par contre, cette saison, je vous livre un grand secret. Si le jeans vous fait un cul d'enfer, même si c'est pas un brand à 300 piastres, c'est le jeans qu'il vous faut. Voici quand même mes catégories maison pour savoir où va la vibe:

Non périssables: J Brand, Hudson, H&M, Lux, Gas, Levis, Tobi, Genetic, Joe's, Ernest Sewn.
Meilleurs avant: Rock & Republic, Citizen of Humanity, Diesel, Paige.
Passés date: True Religion, versions embellished et ce, qu'on soit catholique ou musulmane, et même si c'est pas des jeans, je le dis quand même, tous les t-shirts et sweatpants Ed Hardy.

Ce qu'il faut impérativement se procurer: un sac à main se portant à l'avant-bras et non sur l'épaule et, parce que ça fait un bout qu'on n'en portait plus, une veste de type «suit» à la Drycorn, bien coupée, marine ou noire, idéale comme par-dessus à toute robe ou super élégante avec un jeans et un petit foulard. En passant, le foulard à la Yasser Arafat va directement aux poubelles. Oui, vous avez bien lu, je parle de poubelles et pas de recyclage, parce que ce serait gênant d'habiller les pauvres avec ça. Y'a des limites à toutte!

Service de stylisme gratuit valant son pesant d'or: jenedorsplus@nightlifemagazine.ca.


1 commentaire:

jalapeno a dit…

elle est marante cette meuf, belle découverte...